La laïcité, un cadre juridique libéral pour la gestion du pluralisme dans les États démocratiques

La laïcité est un principe politique issu de la longue histoire de la sécularisation des États modernes. On situe son émergence progressive dans la pensée philosophique occidentale à la suite de la rupture constituée par la Réforme protestante du XVIe siècle et des troubles politico-religieux qui ont ensanglanté l’Europe pendant plus d’un siècle.

Gustave Le Bon, annonciateur du « péril étatiste »

Matthieu Creson, enseignant et chercheur, nous rappelle ici que Gustave Le Bon (1841-1931), souvent réduit de nos jours à l’auteur d’un seul livre, la Psychologie des foules (1895), fut aussi un observateur des phénomènes politiques et sociaux de son temps, de même qu’un penseur de la psychologie de l’être humain et des sociétés humaines que l’on peut rattacher au courant intellectuel de l’individualisme libéral.

Homme politique « enraciné » dans ses fonctions

Le syndrome du troisième mandat ou des mandats illimités : un facteur supplémentaire d’instabilité politique en Afrique

Cette réflexion vient à la suite d’une communication de l’auteur lors du colloque international tenu à l’Assemblée nationale française sur le thème : « « Dialoguer entre ennemis »» :Nécessités et obstacles à la résolution des conflits armés dans le monde » (Paris, 25 & 26 mai 2021).

S’il ne fait aucun doute que les facteurs explicatifs de l’instabilité politique récurrente en Afrique sont bien nombreux, la problématique de la gouvernance est sans doute l’un des éléments déterminants de compréhension des crises à répétition dans cette partie du monde.

Gestion de projet

Les biais comportementaux l’emportent-ils sur les erreurs de gestion dans la contre-performance des grands projets ?

Avec des retards considérables au niveau de leur achèvement, des dépassements de coût parfois faramineux et des retombées économiques largement en deçà des attentes, les grands projets défraient souvent la chronique, en remettant en cause souvent la légitimité de l’action publique. Il semble que des erreurs de gestion et des biais comportementaux puissent expliquer leur contre-performance. Mais quelle explication l’emporte vraiment sur l’autre ?