Etats-Unis et OTAN

Sortir de l’OTAN

« Crise grave », « mensonge », « duplicité », « rupture de confiance », « mépris »… Notre ministre des Affaires Etrangères, JY Le Drian (quid du président ?), n’a pas eu de mots assez durs pour traduire l’attitude des Etats-Unis et l’Australie dans la vente de sous-marins qui avait été contractée. La France a même procédé au rappel de ses ambassadeurs de ces pays « alliés ». Il serait temps selon nous de se retirer à nouveau de l’OTAN. Mais cette fois-ci définitivement.

Représentation du monde sur un échiquier

Il est plus tard que tu ne le crois…

Alors que les cadeaux préélectoraux présidentiels et gouvernementaux se succèdent chaque jour comme des cautères sur une jambe de bois, de même que les propositions « des » oppositions, les uns et les autres ne manquant pas de  démagogie ; alors que des rêveurs sans doute bien intentionnés expliquent que, décidément, tout doit être subordonné à la lutte contre le réchauffement climatique, sans qu’ils puisent préciser ce qui relève de la nature seule – contre quoi on ne peut rien, comme depuis des centaines de milliers d’années – ou de l’action des hommes…des événements se produisent sur la planète, dont les conséquences risquent d’être graves pour nous et nos descendants.

Iran, arme nucléaire

Le droit de légitime défense pour prévenir une apocalypse

Si l’Iran parvient à avoir une arme nucléaire, il lui sera facile de la mettre sur un navire (ou un avion) et de l’envoyer à New York pour l’exploser; ou la placer sur un missile Khorramshahr (une version iranienne du missile Musudan de la Corée du Nord) pour détruire Manhattan, Londres, Berlin, Bruxelles, Paris et Rome, en plus d’Israël. L’Iran a déjà acheté plusieurs missiles de croisière à l’Ukraine en 2001 qui peuvent transporter des armes nucléaires. L’Iran a eu le temps d’en faire des copies et de les tester.

Arnaud Montebourg

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair : Arnaud Montebourg ou l’obsolescence du socialisme

Réindustrialiser la France, revaloriser le travail, augmenter les salaires, passer à une France sans pétrole, engager un retour à la Terre… Arnaud Montebourg s’est lancé, sous le signe de « la remontada », dans la campagne présidentielle. Il affiche une compatibilité du type « en même temps » avec la droite de Xavier Bertrand (à qui, écrit Carl Meeus dans le Figaro, il a tendu la main) et avec la France insoumise de Manon Aubry (qui a relevé un certain nombre de convergences au micro de France Info). Assisterait-on à un renouveau du socialisme ?

Le charme discret des séries, Virginie Martin

Le charme discret des séries

Dans son ouvrage qui vient de paraître Le charme discret des séries (Humensciences, 2021), Virginie Martin décrypte l’univers des séries. Elle en révèle les coulisses : scénaristes, financements, messages. Elle montre comment ces séries peuvent également nous éveiller et nous stimuler. Eduardo Rihan-Cypel, membre du comité éditorial de la RPP l’a rencontrée.

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair – Eric Zemmour : Quelles perspectives, Quelle stratégie ?

A mesure que l’automne approche, la candidature d’EricZemmour en vue de l’élection présidentielle 2022 se précise. Une candidature qui divise autant qu’elle enthousiasme. Une candidature qui questionne également, et qui devrait commencer par questionner le principal intéressé, dont on peut légitimement se demander si les premiers pas en tant que stratège politique sont à la hauteur de ses aptitudes de chroniqueur et d’essayiste.

Globe terrestre

Au cœur du tournant historique

Rappelons-nous : au début du tournant des années 1990, un déferlement d’enthousiasme se répandit sur le monde. Les classes dirigeantes, les experts dominants, les intellectuels en vogue, dépeignaient une planète désormais unifiée et pacifiée par la « fin des idéologies ». Un océan de sérénité et de bien-être s’ouvrait entre les rives du libre-marché et de la démocratie libérale. Certains évoquaient une « mondialisation heureuse » et sonnaient « la fin de l’histoire ».