La leçon de l’élection américaine ? Un populisme smart

Les ressorts socio-politiques de l’Amérique polarisée entre Trump et son successeur Biden ne sont pas éloignés de la situation française ; malaise économique et culturel des classes moyenne et populaire, épuisement des partis, esprit de révolte. Pour éviter un scénario à la Trump, la solution politique n’est-elle pas un populisme « smart », qui allierait bon sens populaire, pédagogie de la réforme, et un projet culturel unissant enracinement et universalisme ?

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Donald Trump n’a sans doute pas gagné mais le trumpisme a montré une indéniable énergie électorale. Alors que sondages, médias américains et européens prédisaient, non sans imprudence, une dynamique incontestable en faveur de Joe Biden, c’est au coude-à-coude dans un contexte incertain que les deux candidats ont achevé leur course à la Maison-Blanche.

Le Japon et la Corée du Sud : De la poursuite infernale à règlement de comptes à OK Corral !

Le 1er juillet 2019 le gouvernement japonais décide de restreindre certaines exportations de haute technologie destinées à la Corée du Sud. Léo Keller revient sur les difficiles relations diplomatiques entretenues par les deux pays depuis l’occupation de la péninsule coréenne par l’armée impériale japonaise de 1910 à 1945.

La guerre de Troie n’aura pas lieu à Ormuz (3/3)

L’attaque des pétroliers norvégien et japonais dans le sud-est du détroit d’Ormuz le 13 juin a marqué le début de l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis. Alors que l’ONU appelle « au dialogue » tout en assurant condamner les attaques contre les pétroliers, l’Europe plus prudente se refuse à une réelle prise de position, un silence très critiqué à Téhéran. Léo Keller fin observateur des relations internationales et Directeur du blog géopolitique Blogazoi revient longuement sur cette situation pour la Revue Politique et Parlementaire. Dans ce dernier volet, l’auteur évoque les différents scénarios de cette crise qui embrase la région. 

La guerre de Troie n’aura pas lieu à Ormuz (2/3)

L’attaque des pétroliers norvégien et japonais dans le sud-est du détroit d’Ormuz le 13 juin a marqué le début de l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis. Alors que l’ONU appelle « au dialogue » tout en assurant condamner les attaques contre les pétroliers, l’Europe plus prudente se refuse à une réelle prise de position, un silence très critiqué à Téhéran. Léo Keller fin observateur des relations internationales et Directeur du blog géopolitique Blogazoi revient longuement sur cette situation pour la Revue Politique et Parlementaire. Dans ce deuxième volet, l’auteur évoque la possibilité ou non d’une guerre dans la région.