L’éducation prioritaire en France : constats et réflexions sur une politique incertaine

Faut-il crier haro sur l’Éducation prioritaire, voire « déposer le bilan » d’une telle politique, selon la formule utilisée il y a quelques années par un ancien président de la République ?1. La question et le débat resurgissent régulièrement en France depuis trente-cinq ans qu’existe cette politique, à l’occasion de la publication de données d’enquête ou
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.