Dépression sur les vies

La dépression correspond à une façon d’être permanente. Elle organise l’ensemble des pensées et contrarie la volonté éventuelle de s’en sortir. Pour le dépressif tout est devenu négatif, lui-même se perçoit comme tel. Ses entreprises, il les vit au départ comme inutiles ou inefficaces.

Un nouveau monde ?

Prise de conscience des Occidentaux du poids de la Chine et de sa montée en puissance, radicalisation des tensions sino-américaines, limites et lacunes des organisations internationales telles que l’ONU et l’OMS, absence de coopération et de solidarité entre les pays membres de l’Union européenne, la crise du coronavirus agit comme un révélateur. Charles Zorgbibe, spécialiste des relations internationales, analyse la nouvelle donne géopolitique créée par la pandémie de Covid-19 qui accélère des mutations déjà en cours.

Logiques d’opinion en France et ailleurs

Alors que la France semble bien touchée par une « seconde vague » ou un « rebond » très significatif de l’épidémie, que la rentrée du mois de septembre se déroule difficilement tant sur le plan sanitaire qu’économique, comprendre les logiques qui ont marqué l’opinion publique depuis le début de l’épidémie et revenir notamment sur les jugements et perceptions des Français pendant le confinement est un élément fondamental d’analyse.

Covid : crise sanitaire et effondrement des repères

Les temps que nous venons de vivre sont extraordinaires à plus d’un titre. Edgar Morin a récemment partagé qu’approchant du siècle d’existence, il n’avait jamais « vu une crise aussi multidimensionnelle et aussi totale ». Cette crise sanitaire aura en effet mis en lumière un ensemble d’ébranlements radicaux qui travaillent notre civilisation. Le regretté Michel Serres mettait en garde que nous n’étions pas en train de vivre une simple crise, mais un changement de monde comme il y en eut peu dans l’histoire de l’humanité. Avec un bouleversement inévitable de nos modes d’organisation politiques, sociaux, économiques, culturels, épistémologiques et scientifiques.

La science à l’épreuve de la défiance

En juillet-septembre 2019, notre revue avait consacré un numéro au thème de la science. Cette parution s’effectuait à l’occasion du 80ème anniversaire du CNRS. Daniel Boy y analysait le surgissement de la défiance envers l’autorité de la science et Thierry Libaert les mécanismes d’instrumentalisation de l’argument scientifique. Pour les 20 ans du Conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot, nos deux auteurs ont collaboré avec l’Institut Ipsos pour réaliser une nouvelle étude relative aux attitudes des français à l’égard de la science. Ce sondage a été effectué du 16 au 21 octobre 2020 sur un échantillon de 2 000 personnes. Cela nous offre l’occasion de remettre en perspective les résultats que nous avions présentés lors de ce précédent numéro.

« Il va falloir apprendre à vivre avec le virus pendant longtemps »

Installé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, le Conseil scientifique Covid-19, qui rassemble onze experts, éclaire depuis le 11 mars la décision publique dans la gestion de la pandémie de coronavirus. Six mois après sa création, son président, Jean-François Delfraissy, répond à nos questions.

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Retour au Printemps : l’histoire retiendra que la France est le premier grand pays européen à reconfiner totalement. L’avenir proche nous dira si ce reconfinement en annonce d’autres en Europe, ou s’il s’agit d’une exception française. Selon l’une ou l’autre des hypothèses, l’exécutif trouvera ou non matière à justification. Si l’hexagone restait le seul État […]