La communication chinoise à l’aune de sa superpuissance

Alors que l’Occident est traversé par des mouvements politiques susceptibles de profondément le déstabiliser et qu’il doit affronter une crise économique qui s’annonce tenace, la Chine semble, à la sortie de la crise mondiale engendrée par le coronavirus, encore plus puissante. Si l’économie de l’empire du Milieu étaye cette hypothèse, un autre marqueur permet de la confirmer : sa nouvelle communication affirmée et décomplexée.

Contribution multidisciplinaire à l’analyse et à la prospective sur la crise Covid-19

Dans le cadre du séminaire MIE de l’Ecole du Val-de-Grâce (www.malinfemerg.org), la réunion prévue en 2020 a été convertie en plusieurs rencontres à huis clos du comité de pilotage dédié à une analyse et une réflexion prospective multidisciplinaire et multisectorielle sur la crise Covid-19, dans l’esprit des concepts « OneHealth » et « Ecohealth ». Par Gilles Boëtsch, Catherine Leport et Jean-François Guégan, avec les contributions de Henri Bergeron, Frédéric Keck, Jocelyn Raude, Sylvie Sargueil.

Gestion du Covid-19 : un modèle de Kakistocratie, où règnent les médiocres !

Avec le jour d’après viendra celui de rendre des comptes. De nombreuses plaintes d’associations de victimes, de soignants, d’assesseurs électoraux et de détenus ont été déposées devant la Cour de justice de la République (CJR), visant plusieurs membres du gouvernement. Le coronavirus accouchera-t-il de scandales comme le sang contaminé ou l’amiante ? s’interroge Philippe Naszályi, Directeur de la Revue des Sciences de Gestion et Président du Conseil Territorial de Santé Essonne.

Covid-19 : une défaite française

Avant la mise en place d’une commission d’enquête sur la crise du covid-19, l’Assemblée nationale avait lancé une mission d’information. Dans le rapport de cette mission, publié le 3 juin, se trouve l’une des clés pour comprendre les mauvais résultats de la France face au covid-19 : le désarmement de la médecine.

Sécurité civile : Covid-19, une opportunité pour l’OTAN et l’UE de régénérer le lien transatlantique ?

La réponse au Covid-19 sera l’un des principaux points à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil de l’Atlantique Nord au niveau des ministres de la Défense qui se tiendra les 17 et 18 juin 2020 par l’intermédiaire d’une téléconférence sécurisée[1. Le mardi 16 juin 2020 à 11 heures, le secrétaire général de l’OTAN s’adressera à la presse en prévision des réunions que les ministres de la Défense des pays de l’OTAN tiendront par visioconférence les 17 et 18 juin 2020. https://www.nato.int/cps/en/natohq/news_176300.htm?selectedLocale=fr]. À la veille de cette réunion, Gaël-Georges Moullec nous propose une analyse mettant en lumière la nécessité d’une coopération OTAN-UE dans la lutte contre les pandémies dans la zone euro-atlantique[2. Pour suivre les efforts de l’OTAN dans la lutte contre le Covid-19, voir : https://www.nato.int/cps/en/natohq/174592.htm, pour suivre ceux de l’UE, voir : https://europa.eu/european-union/coronavirus-response_fr].

Les nouveaux tyrans ?

Depuis  la mise en place de l’état d’urgence sanitaire entré en vigueur le 24 mars 2020, un certain nombre de nos libertés sont devenues surveillées voire entravées. Cet état d’urgence  est pour Raphael Piastra l’oeuvre d’un exécutif tyrannique. Il nous explique pourquoi.

Brésil : Covid-19, un alibi parfait pour une surenchère politique ?

Depuis plusieurs semaines, la pandémie de la Covid-19 s’est installée en Amérique latine. Avec plus d’un million de contaminés et plus de 50 000 décès, le continent latino-américain occupe le devant de l’actualité sanitaire. Pascal Drouhaud et Guillaume Asskari analysent, pour la Revue Politique et Parlementaire, la situation.