Nuage de fumée orange

Ciel de feu sur la Grèce, les raisins de la colère mûrissent sur le reste de l’Europe…

Triste été 2021, le feu est aux portes d’Athènes, au cœur de la maison de l’Europe, et il chasse les habitants de l’île d’Eubée qui fuient sa morsure mortelle sous le regard impavide des étoiles, tandis qu’un peu plus au Nord, une météorologie maussade assombrit durablement le moral des estivants et souligne la disparité des situations, sur fond de recrudescence du variant Delta et de grande confusion dans les esprits sur les parades retenues par les dirigeants de l’heure…

Pancarte de manifestation contre le passe sanitaire

Emmanuel Macron, le Conseil constitutionnel et la « dictature sanitaire »

Le Conseil constitutionnel, plus haute institution républicaine et démocratique, s’est prononcé jeudi après-midi très largement en faveur du passe sanitaire. Celui-ci, validé par le Conseil d’Etat, voté par l’Assemblée nationale et le Sénat, publié au Journal officiel dès le vendredi 6 août au matin, entrera donc en vigueur le lundi 9 août comme annoncé. Chapitre clos ? Peut-être pas. Si une majorité de Français a donné son assentiment à cette nouvelle forme de discrimination sociale qui leur est profitable, une portion croissante de la population s’y oppose résolument, allant jusqu’à qualifier la séquence politique que nous traversons de « dictature sanitaire ». Ce terme est-il justifié ?

Conseil Constitutionnel

Pass sanitaire et Conseil constitutionnel : une décision trop attendue ?

La loi relative à la gestion de la crise sanitaire et au pass sanitaire a été votée à l’issue d’une réunion animée et intense de la Commission mixte paritaire (CMP). Pour une fois, le gouvernement aura écouté les sénateurs, alors que traditionnellement il n’a aucun état d’âme à revenir au projet initial tel que voté par l’Assemblée nationale en première lecture. S’il faut s’en réjouir, force est aussi de constater que le gouvernement ne pouvait s’offrir le luxe d’une nouvelle lecture qui eut retardé encore plus la mise en œuvre des mesures et aurait contraint le Conseil constitutionnel à repousser lui-même la date de sa décision.

Statue masquée

Aestas horribilis, un été en passe de virer au cauchemar ?

A la veille du deuxième grand chassé-croisé de l’été, l’actualité a subitement pris une tournure dramatique qui n’ est pas sans éveiller des échos avec les périodes les plus agitées de l’histoire de France, ces moments où le destin du vieux Royaume hexagonal a été sur le point de basculer, notamment dans les mois antérieurs aux journées d’octobre 1789… Quand les vents soudainement tournent dans la mauvaise direction pour démentir les optimistes prématurés ou les aveuglements inconscients, rien ne saurait rassurer les esprits troublés et inquiets…