Sécurité civile : Covid-19, une opportunité pour l’OTAN et l’UE de régénérer le lien transatlantique ?

La réponse au Covid-19 sera l’un des principaux points à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil de l’Atlantique Nord au niveau des ministres de la Défense qui se tiendra les 17 et 18 juin 2020 par l’intermédiaire d’une téléconférence sécurisée[1. Le mardi 16 juin 2020 à 11 heures, le secrétaire général de l’OTAN s’adressera à la presse en prévision des réunions que les ministres de la Défense des pays de l’OTAN tiendront par visioconférence les 17 et 18 juin 2020. https://www.nato.int/cps/en/natohq/news_176300.htm?selectedLocale=fr]. À la veille de cette réunion, Gaël-Georges Moullec nous propose une analyse mettant en lumière la nécessité d’une coopération OTAN-UE dans la lutte contre les pandémies dans la zone euro-atlantique[2. Pour suivre les efforts de l’OTAN dans la lutte contre le Covid-19, voir : https://www.nato.int/cps/en/natohq/174592.htm, pour suivre ceux de l’UE, voir : https://europa.eu/european-union/coronavirus-response_fr].

La défense de l’Europe : « Le désert des tartares » et « Le camp des saints »

Les déclarations du Président de la République sur la « mort cérébrale de l’Otan » et la perte tragique de treize de nos soldats au Mali viennent de relancer les débats sur la défense de l’Europe. Alain Meininger, membre du Comité éditorial de la RPP, revient sur ce sujet dont la complexité perdure depuis sept décennies en soulignant la dualité des problématiques en jeu et des réponses qu’elles appellent.