Identité : le non-dit de la construction européenne ?

Nous voulons parler de l’identité européenne, non parce que nous sommes des spécialistes de ces questions, mais parce que, en tant que citoyens, nous sommes frustrés par le fait que les politiques n’en parlent pas. Certes, le mot peut être évoqué, mais jamais il ne l’est comme la raison d’être de la construction européenne. 

« L’identité de l’Europe est d’abord celle de ses nations, grandes et petites, occidentales comme orientales »

Sociologue, enseignant et essayiste québécois, Mathieu Bock-Côté est l’auteur de nombreux ouvrages. Dans son dernière livre L’empire du politiquement correct, il scrute les mécanismes sur lesquels se fonde la « respectabilité politico-médiatique ». La Revue Politique et Parlementaire a demandé à cet observateur avisé de l’Europe quelle était sa vision de l’identité européenne.