Abstention aux élections européennes de 2019 : la divine surprise

Plus de 400 millions de citoyens étaient appelés aux urnes, du 23 au 26 mai, dans les 28 pays de l’Union, dont la Grande-Bretagne, pourtant engagée dans un processus de sortie ! Ce scrutin pour élire le Parlement européen était évidemment très important car l’Union a un pouvoir de plus en plus fort sur les politiques suivies dans chaque pays et parce que le Parlement lui-même a vu son rôle se renforcer dans le processus de décision : il co-décide dans beaucoup de domaines avec les chefs d’État et de gouvernement, et il a maintenant un pouvoir sur la nomination du président de la Commission.

La Proportionnelle pour sortir la République de l’impasse

La crise que traverse notre pays, hormis les revendications de justice sociale et fiscale, revêt aussi une forte remise en cause de notre système représentatif, avec au premier plan l’Assemblée nationale. Les territoires oubliés, les invisibles éloignés de Paris et de son élite, se sont rebellés contre un système qui ne les représente plus, et pour cause.La composition de l’Assemblée nationale, qui donne une majorité législative outrancière au Président de la République, met le pouvoir législatif à la botte de l’exécutif, annihilant tout débat démocratique.

Une abstention sans précédent à des législatives plus que jamais de confirmation

Une abstention sans précédent à des législatives plus que jamais de confirmation

Avec la réduction du mandat présidentiel à cinq ans et l’inversion du calendrier électoral en 2002, les élections législatives ont changé de nature. Si elles permettent toujours de choisir la majorité qui gouverne le pays, le résultat en est fortement influencé par l’élection présidentielle qui vient d’avoir lieu. Elles ne sont plus que des élections […]

Abstention, vote blanc élection présidentielle 2017

Abstention et vote blanc : un comportement modéré au premier tour présidentiel, en forte hausse au second

Une inscription sur les listes électorales qui ne montre aucun mouvement de désintérêt pour les élections, une abstention et des votes blancs et nuls qui restent relativement faibles au premier tour de la présidentielle mais progressent fortement au second. L’explication de la non-participation – qu’elle passe par une abstention ou un vote blanc ou nul – […]

Les élections régionales 2015

Régionales 2015 : moins d’abstention au second tour

Si, au premier tour, le niveau d’abstention est identique à celui qui avait été observé aux départementales du printemps 2015, il est cependant un peu plus faible qu’aux régionales de 2010. La sociologie de l’abstention, sa géographie, ses motivations sont assez pérennes par rapport aux élections intermédiaires antérieures. Le second tour s’est révélé beaucoup plus mobilisateur que le premier, en lien avec la nouvelle montée du Front national, la tripartition des électorats et l’incertitude du résultat final dans beaucoup de régions. La volatilité des comportements entre vote et abstention d’un tour à l’autre a été énorme.