Individualisme, confinement et dépression – Dissection du cadavre de l’Occident

Après la Grande dépression de l’économie annoncée par les médias depuis le début du confinement, il semble que nous assistions à un épisode encore moins réjouissant, épisode craint par les psychiatres et les gouvernements, à savoir la « Grande dépression de l’individu ». Les études scientifiques commencent à rappeler cette évidence, et les politiques s’inquiètent peu à peu des conséquences sanitaires et psychologiques à long terme du confinement : l’individu confiné serait plus facilement sujet à la dépression. Réaction de Pierre-louis Boyer, maître de conférences HDR en droit.

Marie-Thérèse Wauthier (1929-1960)

Alors que tous les soirs à 20 h des applaudissements collectifs rendent hommage au personnel hospitalier qui lutte activement contre le Covid-19, Étienne Thévenin, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Lorraine, revient sur l’histoire de Marie-Thérèse Wauthier, jeune interne en médecine dévouée à ses patients, morte de la poliomyélite.

La nouvelle route de la servitude : la crise actuelle et ses conséquences possibles, à la lumière des 75 dernières années

En 1944, l’économiste Friedrich Hayek faisait paraître La Route de la servitude, ouvrage qui devait devenir l’un des plus marquants de la pensée libérale du XXe siècle. L’auteur y soulignait la tendance de l’État à toujours rogner sur les libertés individuelles, tendance ouvrant ainsi la voie au totalitarisme et à l’asservissement général. En quoi les thèses défendues dans ce livre retrouvent-elles toute leur actualité dans le contexte de la crise sanitaire actuelle et de ses possibles conséquences ? Réponse de Matthieu Creson, enseignant-chercheur.