Vaccin

« Notre pays est fracturé par le Pass sanitaire du Covid-19 »

Alors que nos aïeuls ont durement obtenu certaines de nos libertés, voilà que la situation sanitaire liée au Covid-19 devient un prétexte pour l’exécutif de contraindre les Français et d’installer une société à deux vitesses, mêlant ségrégation sanitaire et division entre les individus. Le malaise est palpable, la société est en train de se fracturer. 

Recherche scientifique

Pourquoi la crise de la Covid-19 doit nous conduire, selon John Ioannidis, à améliorer toujours davantage l’efficacité de la recherche scientifique

Professeur de médecine, d’épidémiologie et de santé publique à l’université de Stanford, également co-directeur du Meta-Research Innovation Center at Stanford (METRICS), John Ioannidis est considéré comme l’un des plus brillants chercheurs scientifiques au monde dans les domaines d’études qui sont les siens. Il a récemment co-écrit une étude, largement relayée dans les médias, concluant à l’impossibilité d’établir de manière absolument irréfutable l’efficacité plus grande des mesures les plus coercitives (confinements, fermetures de commerces, etc.) par rapport aux mesures moins contraignantes pour lutter efficacement contre la Covid-19.

Covid-19 : une gestion de crise en Uruguay saluée internationalement

La région de l’Amérique latine et les Caraïbes, avec le taux de mortalité dû à la Covid-19 le plus élevé au monde, subit de plein fouet la pandémie et ses conséquences[1. P. Drouhaud et G. Asskari, « Covid-19 : l’Amérique latine dans l’œil du cyclone », Revue politique et parlementaire, 5 août 2020.]. Cependant, la République orientale d’Uruguay fait figure d’exception régionale dans la gestion de la crise, avec « seulement » 776 décès pour un peu plus de 79 923 cas. Quel est donc le secret de ce petit État qui connaît les plus faibles taux de contamination et de décès du continent proportionnellement à sa population ? Analyse de Bruno Delgado.

Ayn Rand et la Covid-19 : peut-on agir dans l’urgence de manière « non sacrificielle » ?

La philosophe Ayn Rand (1905-1982) reste peu connue en France, en dépit du travail remarquable d’Alain Laurent visant à permettre au public français de mieux se familiariser avec son œuvre[1.Alain Laurent, Ayn Rand ou la passion de l’égoïsme rationnel (Paris, Les Belles Lettres, 2011). Voir aussi la traduction française de La Grève (Atlas Shrugged en anglais), ou encore la traduction récente d’un ensemble de textes de Rand sous le titre Une Philosophie pour vivre sur la Terre (Paris, Les Belles Lettres, 2020).]. La relative méconnaissance d’Ayn Rand en France – ou notre refus de ne pas mieux la connaître – tient certainement à la résonance, forcement négative, dans un pays qui a érigé la « solidarité » comme valeur sociale suprême, de l’un des concepts phare de sa philosophie – l’objectivisme –, à savoir celui d’ « égoïsme » qualifié par elle de « rationnel ». Par Matthieu Creson.

Covid : quand les médecins ont pris le pouvoir… et l’ont perdu

Dans tous les pays européens et au-delà, la croissance exponentielle de la Covid-19, maladie provoquée par un virus mystérieux (le SARS-Cov-2) dont on dit qu’il serait venu de Chine mais dont l’origine interroge de plus en plus, a pris par surprise tous les gouvernements. Toute proportion gardée, l’effet a été le même, quoique moins mortel, que l’apparition du virus du sida il y a quarante ans. Par Patrick Martin Genier.

Lancement d’une vaste campagne de sensibilisation en faveur d’une vraie démarche de prévention active pour mettre fin à la Covid

La Fédération Nationale des Infirmiers, l’Union des Entreprises de Proximité, l’Union nationale des Professionnels libérales et Opinion Internationale lancent une campagne « Ensemble Prévention Covid » et une pétition « Evitons un nouveau confinement ! Contre la Covid-19, misons sur la prévention ! ». Michel Taube, Fondateur d’Opinion Internationale, répond aux questions d’Arnaud Benedetti.

Covid-19 : L’Amérique latine retient son souffle, dans un climat de tensions

La seconde vague de la Covid-19 qui frappe l’Europe depuis quelques semaines, avec son cortège de mesures de confinement adoptées afin d’inverser les courbes de progression du virus, rappellent à l’Amérique latine la fragilité de sa propre situation. Analyse de Pascal Drouhaud et Guillaume Asskari.