Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour

Chronique présidentielle : Le débat Zemmour-Mélenchon

Un long filage, parfois cacophonique, de références historiques et de désaccords idéologiques a opposé deux figures antisymétriques de la vie politique et médiatique française, Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour, durant deux heures, hier soir, sur BFMTV. Les deux adversaires étaient venus pour en découdre, ce qui pouvait laisser entendre que l’un des deux serait vainqueur par K.O. Il n’en a rien été. Un match un peu poussif, parfois même ennuyeux, mais honnête et mené dans les règles de l’art. Bilan : une victoire aux points de Jean-Luc Mélenchon, d’une courte tête.

Arnaud Montebourg

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair : Arnaud Montebourg ou l’obsolescence du socialisme

Réindustrialiser la France, revaloriser le travail, augmenter les salaires, passer à une France sans pétrole, engager un retour à la Terre… Arnaud Montebourg s’est lancé, sous le signe de « la remontada », dans la campagne présidentielle. Il affiche une compatibilité du type « en même temps » avec la droite de Xavier Bertrand (à qui, écrit Carl Meeus dans le Figaro, il a tendu la main) et avec la France insoumise de Manon Aubry (qui a relevé un certain nombre de convergences au micro de France Info). Assisterait-on à un renouveau du socialisme ?

Palais de l'Elysée

Une lente (et irréversible ?) dégradation de la fonction présidentielle (Partie 3 et fin)

Depuis quelques décennies, chacun s’accorde pour dire que la fonction présidentielle n’est plus exercée avec la hauteur voulue. Ce qu’avait impulsé le général de Gaulle, qui avait aussi une certaine idée de ladite fonction, a pour l’essentiel disparu. Ses successeurs ont, petit à petit, chacun à sa façon, avec plus ou moins de zèle, dégradé celle-ci. Essentiellement en n’étant pas à la hauteur. Trop d’implication partisane, trop d’activisme. Pas de grand dessein. Pas de charisme. Une légitimité parfois contestable. Des « affaires ». Médiatisation à tous crins. Bref, pour reprendre une image d’athlétisme empruntée au saut en hauteur, tout est une question de barre !

Election présidentielle iranienne

L’élection présidentielle iranienne, une mise à l’épreuve de la légitimité du régime à Téhéran

Les derniers mois ont marqué la scène politique iranienne par une remise en question anonyme de la légitimité du régime par certaines de ses factions. Elle est consolidée par le faible taux de participation aux élections présidentielles, qui peut être interprété comme un signe d’instabilité du régime ; et remet en question la valeur des négociations avec le régime des mollahs dont le soutien populaire est en déclin.

Renaud Muselier

Le duo LR – LREM en PACA : Un jeu de dupes où personne n’est dupe

L’accord entre LR et LREM en région PACA n’en finit pas de faire des remous. Et pour cause, à une année de l’élection présidentielle, de telles tractations politiques sur fond d’égarements idéologiques et d’intérêts partisans ne sauraient être neutres. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est ainsi devenue le théâtre d’un jeu de dupes très particulier dans lequel personne n’est dupe.

L’irresponsabilité médiatique comme délit éthique et démocratique

Il y a un délit d’irresponsabilité médiatique lorsque que certains médias, y compris ceux qui se disent de service public, nous imposent comme inévitable et bien avant l’échéance, une confrontation Emmanuel Macron/Marine Le Pen lors des prochaines élections présidentielles. Cette imposition d’un tel duel s’opère alors que rien ne préfigure une telle confrontation.

La présidentielle 2017 se jouera-t-elle sur les réseaux sociaux ?

Dans quelques mois, nous aurons les réponses à nos interrogations sur l’efficacité, en France, d’une présence sur les réseaux sociaux lors d’une campagne présidentielle. Après les primaires, le premier tour puis la désignation du nouveau président de la République, nous saurons quelles méthodes de communication sont les plus efficaces pour se faire élire par les […]

David Guez, co-fondateur de laprimaire.org

David Guez de laprimaire.org : « replacer le citoyen au cœur de la démocratie »

Nous avons donc décidé de créer une association, Democratech (@democratech), qui a mis en œuvre le site LaPrimaire.org. Il ne s’agit pas de décrédibiliser le système actuel. Nous ne sommes pas dans une démarche contestataire, mais constructive. Nous souhaitons replacer les citoyens au cœur de la démocratie, impacter le débat d’idées et faire bouger les lignes car nous pensons qu’il est possible de faire de la politique autrement.