Les conceptions politiques de de Gaulle ont été enrichies et élargies par ses lectures

Dans une interview qu’il nous a accordée, Jean-Marie Rouart, écrivain et membre de l’Académie française, nous parle de son admiration pour de Gaulle : un homme soucieux d’illustrer la grandeur de la France, possédant une vaste culture, une grande ambition et un grand sens de l’histoire mais qui a pu se montrer, durant les guerres d’Indochine et d’Algérie, machiavélique, dur et violent.

La Revue politique et parlementaire et Charles de Gaulle

À l’occasion de ce numéro exceptionnel sur Charles de Gaulle, il nous a semblé intéressant de nous pencher sur la manière dont la Revue politique et parlementaire et ses collaborateurs ont évoqué quatre moments-clés de son parcours politique. Ce faisant, nous en apprenons beaucoup sur la perception d’une personnalité hors-norme par une partie de l’élite. Par Eric Anceau, historien.

« La référence au général de Gaulle peut avoir un sens historique »

Dans une longue interview qu’il nous a accordée, Valéry Giscard d’Estaing revient sur sa rencontre avec le général de Gaulle et les relations qu’il entretenait avec lui pendant et après ses fonctions de ministre des Finances et des Affaires économiques. Il évoque également sa présidence de 1974 à 1981, ses successeurs, la crise du Covid-19 […]

Featured Video Play Icon

Tables rondes « Bonjour de Gaulle, bonjour ! »

A l’occasion de la sortie du numéro « Bonjour de Gaulle, bonjour ! » la Revue Politique et Parlementaire et HEIP ont organisé deux tables rondes animées par Arnaud Benedetti : L’homme, le verbe, la mémoire avec Eric Anceau, Georges-Marc Benamou et Christophe de Voogd ; Legs et modernité de de Gaulle avec Didier Maus, Jérôme Sainte-Marie, Arnaud Teyssier et Régis Passerieux.

Editorial Bonjour de Gaulle, Bonjour ! (1)

« Aujourd’hui, comme hier, l’indépendance reste la grande affaire » : ainsi Jean-Pierre Chevènement conclut-il le texte, tout autant texte-hommage que texte-espoir, qu’il livre d’une plume incisive à notre Revue, au moment où celle-ci consacre son nouveau numéro à Charles de Gaulle et au triple anniversaire de sa naissance (1890), de l’Appel du 18 juin (1940) et de sa disparition (1970).