L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

La course élyséenne est à l’encombrement : celle des candidatures d’abord avec en moins de quinze jours l’annonce de deux nouvelles candidatures, celle d’Arnaud Montebourg, celle d’Anne Hidalgo, sans compter celle potentielle d’Eric Zemmour et évidemment aussi les offres des différentes primaires côté républicains ou écologistes.

Arnaud Montebourg

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair : Arnaud Montebourg ou l’obsolescence du socialisme

Réindustrialiser la France, revaloriser le travail, augmenter les salaires, passer à une France sans pétrole, engager un retour à la Terre… Arnaud Montebourg s’est lancé, sous le signe de « la remontada », dans la campagne présidentielle. Il affiche une compatibilité du type « en même temps » avec la droite de Xavier Bertrand (à qui, écrit Carl Meeus dans le Figaro, il a tendu la main) et avec la France insoumise de Manon Aubry (qui a relevé un certain nombre de convergences au micro de France Info). Assisterait-on à un renouveau du socialisme ?

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair – Eric Zemmour : Quelles perspectives, Quelle stratégie ?

A mesure que l’automne approche, la candidature d’EricZemmour en vue de l’élection présidentielle 2022 se précise. Une candidature qui divise autant qu’elle enthousiasme. Une candidature qui questionne également, et qui devrait commencer par questionner le principal intéressé, dont on peut légitimement se demander si les premiers pas en tant que stratège politique sont à la hauteur de ses aptitudes de chroniqueur et d’essayiste.

Renaud Muselier

Accord LR-LREM en PACA pour les régionales : une alliance naturelle ?

Le retrait de la liste LREM de Sophie Cluzel au profit d’une liste LR de « grand rassemblement » conduite par Renaud Muselier en PACA a fait trembler la droite, au point de pousser Christian Jacob à retirer son investiture à Muselier, et à condamner « la peur de perdre des uns » et le « cynisme des autres ». Mais, au-delà de l’opportunisme électoral évident d’une telle manœuvre – qui pourrait s’avérer perdante et donc désastreuse à la fois pour LR et LREM – cet accord ne révèle-t-il pas le caractère somme toute assez naturel d’une telle alliance ?

2022 : Marine Le Pen ou Eric Zemmour ?

La droite hors les murs se passionne pour un phénomène médiatique, qu’elle rêve en phénomène politique : Eric Zemmour. Une option suffisamment crédible aux yeux des journalistes politiques parisiens pour que l’hebdo de la gauche libérale, L’Express, lui consacre sa Une, et un long article de 8 pages. Article négatif ? Article militant ? Oui, certes. Mais l’article est révélateur. On ne dissèquerait pas ainsi la structure de la galaxie zemmourienne – quand bien même l’audimat frôlerait les 800 000 téléspectateurs certains soirs – si la tentation présidentielle n’était qu’une faribole. Par Frédéric Saint Clair.