Logistique

Halte à la « logistisation » du monde ?

La crise sanitaire ayant touché les économies mondiales a mis en lumière leur extraordinaire fragilité face aux dysfonctionnements logistiques. En quelques jours du printemps 2020, la paralysie de systèmes de transport et de nombreuses ruptures d’approvisionnement ont fait éclater au grand jour les effets délétères de la mondialisation et les faiblesses industrielles de l’Europe. Alors que d’aucuns s’étaient félicités de la « logistisation » du monde, au service d’une croissance économique sans limite, la Covid-19 nous a confrontés à la réalité d’un univers marchand vulnérable, à la totale merci de grains de sable. Saura-t-on en retenir la leçon ?

Amérique latine

L’Amérique latine, entre statu quo, évolutions et révolutions

L’Amérique latine est, plus que jamais, dans le cœur de l’actualité internationale. La pandémie de la Covid 19 la frappe depuis plus de 20 mois. Elle est à la fois un accélérateur et un révélateur des fractures socio-économiques structurelles qui expliquent, en partie, la violence des soubresauts politiques sur le continent depuis 2019.

Crise France

L’impact de la crise sur les finances locales

Les collectivités territoriales ont été en première ligne pour lutter contre la crise sanitaire et ses conséquences.
Dès le début de la pandémie elles ont – en complément de l’action de l’Etat – multiplié les initiatives et mobilisé de nombreuses ressources pour protéger nos concitoyens, développer de nouvelles solidarités, maintenir les services publics et soutenir les tissus économiques et associatifs locaux.

Covid 19 et économie

Les vertiges du déficit public français

Depuis des mois, la France subit le choc exogène de la pandémie résultant de la Covid-19. Ce choc a pris plus de 100.000 vies, désorganisé l’économie et incité l’État à réagir par le truchement d’une politique fortement interventionniste. Comme l’ont écrit, un peu benoîtement et trop rapidement, certains éditorialistes :  » L’État a fait le job ! « .

Illustration pâques et covid

Pâques 2021 : la France retient son souffle, partagée entre l’espoir et la crainte

Vendredi saint pour les chrétiens, au lendemain de l’annonce de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie qui endeuille la planète entière, la France retient son souffle, partagée entre l’espérance propre à la période du renouveau à la sortie de l’hiver, et la crainte de ne pas gagner la course engagée contre la troisième vague. Une fois de plus, c’est dans le courage et l’abnégation, l’empathie et l’appel à la solidarité de millions de nos concitoyens, qu’il faudra trouver les ressources pour lutter contre le fléau universel de l’heure présente.