L’abstention ou comment l’économie explique certains comportements

La démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Ainsi, peut-on résumer l’enseignement reçu après analyse des résultats des deux tours des élections régionales organisées à la fin du mois de juin 2021. Olson, un économiste, avait détecté dès 1965 dans les sphères économiques un phénomène identique à celui vécu comme un mini-séisme par une très large part de la classe politique française. Celui du passager clandestin.

Marianne

Marianne ! Ils t’ont oubliée !

Les dernières élections régionales et départementales auront été marquées par deux fiascos inquiétants : la distribution approximative des documents électoraux aux citoyens et l’importance de l’abstention. Inutile d’épiloguer sur le premier point, il suffira de relever que, décidément, le recours au privé pour effectuer des tâches que les services publics assuraient correctement depuis des dizaines d’années, est une erreur et les dérisoires « excuses » présentée par le ministre de l’Intérieur n’enlèvent rien à l’évidence de son incompétence et de celle de ses pairs, pour avoir fait un tel choix.

Elections départementales et régionales 2021

Régionales 2021 : quels enseignements et quelles projections pour 2022 ?

Malgré un scrutin aussi spectral que le précédent, où l’abstention a frôlé les 65%, quelques scores en apparence élevés, autant à droite qu’à gauche, et de nombreuses déconvenues, pour le parti présidentiel et le Rassemblement National, ont conduit le « vieux monde » à rêver de nouveau à des lendemains qui chantent, et à envisager l’élection présidentielle avec un optimisme inédit. Véritable renouveau politique ou bien écran de fumée ?

Vote France

Politique du pire ?

A défaut d’être centrée sur des enjeux politiques locaux mobilisateurs, la campagne en vue des élections régionales et départementales semble déjà négligée, au moins par les médias et les états-majors partisans nationaux, au profit de l’autre, celle des élections présidentielles. Plus précisément, l’attention se focalise sur le second tour de ce scrutin-ci, quand ne resteront en lice que deux candidats entre lesquels les français devront finalement choisir. Combien tragique est d’ailleurs cette simplification de la vie politique de notre pays qui appauvrit le débat public et éloigne le citoyen des réalités…